Sélectionner une page

Nos élèves se mobilisent pour financer eux-même leur scolarité. Au programme: Tricotage et Huiles essentielles !

Par le père Constantin, curé de Bossemptélé, responsable de L’Alphabétisation des Adultes à Bossemptélé centre et villages alentours.

– Nous avons renoué le contact avec les élèves Alphabétisation de Boyaram :
visite, évaluation, échanges à propos de la formation en tricotage. L’enthousiasme est remarquable. Ils déplorent la fermeture malheureusement nécessaire de l’école depuis mars. Ils disent qu’ils oublient ce qu’ils ont appris… séance tenante, les échanges ont conduit à un petit cours-révision.

– Les élèves qui se feront former en tricotage sont désignées suivant certains critères : une maîtrise minimale du tricotage; la liberté vis à vis des engagements d’épouse et de mère-nourrisson.

– GODO Blandine, 33 ans, vendeuse, cultivatrice surtout d’avocat et de banane.

– BARAKA Sophie, mère de 2 enfants, veuve.


-ORAKARA Odile, veuve, 28 ans.

 

Bossemptélé centre : nous avons tenu une réunion avec l’Equipe enseignante, puis une réunion avec quelques élèves et l’équipe enseignante .
Bossemptélé-centre envisage faire 2 activités aussi bien formatives que rémunératrices de revenu :
– la fabrication des huiles Essentielles d’Eucalyptus et de citronnelle ( culture d’Eucalyptus et de citronnelle; sensibilisation aux vertus de ces plantes et de leur huile, commercialisation). Ceci à l’école de Mr Vincent de Blaise SEKEA, Agent d’assainissement à l’hôpital camillien Saint Jean-Paul 2 de Bossemptélé.
– la fabrication de savons, à l’école de madame Mathilde EREPE. Une première séance a eu lieu le jeudi 16 juillet.

%d blogueurs aiment cette page :